JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Top

FAQ

Avant la formation

1. Comment est-ce que je trouve un stage d’initiation ?

Sous les liens ci-après, vous trouvez des places de stage d’initiation proposées.

2.Comment se déroule un stage d’initiation?

Lors d’un stage d’initiation vous faites partie d’une équipe et apprenez à connaître les travaux quotidiens de ce métier. Ensemble avec l’équipe voire votre accompagnateur vous exécutez les tâches quotidiennes. Tout au long du stage d’initiation vous tenez un journal dans lequel vous saisissez vos expériences. A la fin vous obtenez de votre accompagnateur un bref commentaire sur le déroulement de votre stage d’initiation et si vous disposez des aptitudes requises pour ce métier.

3. Comment est-ce que je trouve une place d’apprentissage ?

Sous les liens ci-après, vous trouvez des places d’apprentissage proposées.

Pendant l’apprentissage

1. J’ai signé un contrat d’apprentissage. L’école en reçoit-elle un exemplaire?

Le contrat d’apprentissage est établi en trois exemplaires. Après que celui-ci a été approuvé par notre office, un exemplaire est adressé à l’entreprise formatrice et un autre à l’apprenti-e. Le troisième est conservé par l’Office de l’enseignement secondaire du 2e degré et de la formation professionnelle. L’école professionnelle ne reçoit donc aucun exemplaire.

2. Qui m’annonce auprès de l’école professionnelle?

Votre entreprise formatrice

3. Puis-je prolonger ma période d’essai ?

La période d’essai dure en général trois mois (les trois premiers mois passés dans l’entreprise formatrice). Elle peut, si nécessaire, être prolongée jusqu’à six mois après accord entre les parties et approbation du conseiller ou de la conseillère en formation compétent-e. Attention toutefois : une prolongation de la période d’essai doit être demandée avant la fin du délai convenu dans le contrat d’apprentissage.

4. Où puis-je trouver des documents relatifs à la formation (documentation relative à la formation, rapport de formation, etc.) ?

Les documents peuvent sur notre pageWetélécharger.

5. J’ai des problèmes avec mon formateur ou ma formatrice (maître ou maîtresse d’apprentissage). A qui puis-je m’adresser ?

Nous vous conseillons de vous adresser à l’Office cantonal de la formation.

 

 

6.Comment puis-je changer de place d’apprentissage ?

Pour changer de place d’apprentissage, il est nécessaire de résilier votre contrat (voir ci-après).

7. Puis-je raccourcir ma période d’apprentissage ?

Un apprentissage professionnel peut en principe être raccourci avant la conclusion du contrat si l’apprenti a déjà effectué une formation préparatoire (apprentissage dans un autre métier, école de culture générale, etc.) et que l’entreprise formatrice n’y est pas opposée.

8. Comment puis-je résilier mon contrat d’apprentissage ?

Les deux parties sont autorisées, à titre exceptionnel, à résilier prématurément le contrat d’apprentissage dans les cas suivants :

  • 1. L’employeur ou l’apprenti-e peuvent mettre fin au contrat à tout moment durant la période d’essai.
  • 2. Les parties peuvent résilier le contrat d’un commun accord à tout moment, pendant toute la durée du contrat.
  • 3. L’employeur de même que l’apprenti-e sont autorisé-e-s à résilier unilatéralement et prématurément le contrat lorsqu’il existe des motifs valables de le faire (motifs difficiles à évaluer), par exemple lorsque le formateur ou la formatrice n’est pas à même d’un point de vue personnel ou professionnel d’assurer la formation professionnelle initiale, lorsque l’apprenti-e est surmené-e ou que sa santé physique ou mentale est menacée, lorsque sa formation ne peut être menée à terme ou seulement dans des conditions totalement différentes de celles convenues. La partie qui souhaite résilier le contrat sans délai doit justifier sa décision par écrit si l’autre partie en fait la demande. Dans ces trois cas, l’employeur doit avertir aussitôt l’autorité cantonale compétente (dans le canton de Berne, il s’agit de l’Office de l’enseignement secondaire du 2e degré et de la formation professionnelle). Celle-ci tente ensuite, selon les possibilités et la situation, de concilier les deux parties ou d’autoriser la poursuite de l’apprentissage dans une autre société. La résiliation du contrat d’apprentissage pour une toute autre raison que celles mentionnées ci-dessus peut être considérée comme une rupture de contrat et donner lieu au versement de dommages et intérêts. Si l’apprenti-e décide, sans motif valable, de ne pas débuter sa formation professionnelle initiale ou de la quitter sans préavis, l’employeur est en droit d’exiger une indemnité s’élevant à un quart du salaire mensuel ainsi que la réparation d’autres dommages. Le juge peut, dans certaines circonstances, réduire le dommage qui peut être calculé ou qui a été revendiqué dans les 30 jours.

9. Puis-je redoubler une année d’apprentissage ?

S’il existe des raisons valables de penser que l’objectif de formation ne pourra être atteint dans la période prévue, les deux parties peuvent convenir ensemble de recommencer l’année d’apprentissage. Une demande justifiée portant les signatures des deux parties doit être déposée en ce sens auprès de votre conseiller ou conseillère en formation.

10. Puis-je obtenir un diplôme de fin d’apprentissage sans faire d’apprentissage ?

Les adultes peuvent être admis à passer l’examen de fin d’apprentissage s’ils sont en mesure de prouver, au moment de l’examen, qu’ils disposent d’une expérience professionnelle d’au moins cinq ans (article 32 OFPr) et de connaissances suffisantes en rapport avec le métier envisagé. L’ordonnance sur la formation professionnelle initiale correspondante permettra de déterminer si l’expérience professionnelle doit avoir été acquise uniquement dans le domaine d’activité visé par l’examen (ou si une expérience dans un autre domaine peut suffire). Des expériences dans d’autres secteurs peuvent également être prises en compte, de même que le travail à temps partiel selon le degré d’occupation. Renseignez-vous auprès de l’Office de l’enseignement secondaire du 2e degré et de la formation professionnelle pour connaître les exigences scolaires et spécifiques à la profession auxquelles vous devez satisfaire pour accéder au diplôme de fin d’apprentissage compte tenu de votre parcours. L’Office de l’enseignement secondaire du 2e degré et de la formation professionnelle de votre canton de domicile est compétent pour vous autoriser à passer l’examen.

11. Quels sont les droits des apprenties en matière de congés?

Jusqu’à l’âge de 20 ans, les apprenti-e-s ont droit à au moins cinq semaines de vacances. Dans certains métiers, des conventions syndicales prévoient même plus. Afin de garantir le repos de l’apprenti-e, deux semaines au moins doivent être prises de manière consécutive. Si les congés sont posés en dehors des vacances scolaires, l’apprenti-e est tenu-e de fréquenter les cours dispensés dans son établissement. Les congés ne peuvent pas faire l’objet d’une compensation financière.

12. Comment le service militaire s’intègre-t-il dans la formation professionnelle initiale ?

Les apprentis astreints au service militaire ont la possibilité de reporter leur incorporation (ER, CR). Il est dans l’intérêt de la formation à l’école professionnelle et au sein de l’entreprise formatrice que la fréquentation de l’école de recrues ait lieu, si possible, en dehors des heures d’apprentissage ou après l’apprentissage (ER d’été). Les absences de longue durée doivent être discutées avec l’école/la commission de surveillance. Le rattrapage des cours manqués est également à intégrer dans le programme de formation.
[Le report du service est possible dans les deux sens, à savoir qu’il peut être avancé ou reculé dans le temps. L’armée a édité une brochure détaillée pour aider les recrues à mieux concilier emploi et obligations militaires (à commander auprès de l'Office central fédéral des imprimés et du matériel, 3000 Berne, Notice n° 95.36f). Pendant la durée du contrat, l’entreprise formatrice est tenue de verser au moins 80 % du salaire d’un apprenti qui accomplit son service militaire (article 324b CO). Vous trouverez des informations concernant les APG sur le site www.ahv.ch et dans la publication du seco « Aidemémoire sur la protection des rapports de travail en cas de service militaire, de protection civile et de service civil » à retirer auprès de l’OFCL/OCFIM, 3003 Berne.]

13. Qui doit établir un rapport de formation et quelle forme celui-ci doit-il prendre ?

Les formateurs ou formatrices responsables doivent rendre compte de l’avancement de la formation dans le rapport de formation et discuter du document avec l’apprenti-e. Le rapport permet d’évaluer régulièrement les capacités, les performances et le comportement de l’apprenti-e au sein de l’entreprise formatrice. En règle générale, il doit être établi chaque semestre puis soumis au représentant ou à la représentante légal-e. Modèle de rapport de formation:

14. Ai-je droit à des cours d’appui ?

Si votre succès à la formation est compromis et que votre école professionnelle vous recommande de suivre des cours d’appui, il vous est normalement possible d’y assister au maximum durant une demi-journée par semaine. Bien sûr, il est nécessaire de déterminer au préalable avec l’entreprise formatrice quels cours pourraient être utiles en fonction de l’offre disponible mais également des souhaits de l’entreprise. Si cette dernière s’oppose au fait que l’apprenti-e suive des cours d’appui, un-e de des représentant-e-s sera convoqué-e à un entretien par le conseiller ou la conseillère en formation pour faire le point. Si les cours d’appui ont lieu durant le temps de travail, ils seront alors considérés comme temps de travail effectif.

15. Suis-je autorisé-e à suivre des cours facultatifs ?

Si vous obtenez de bons résultats à la fois à l’école et dans l’entreprise formatrice, vous pouvez assister à des cours facultatifs pendant une demi-journée par semaine au maximum. Si l’entreprise s’oppose au fait que vous suiviez des cours facultatifs, le service de conseil en formation tentera d’intervenir.

 

16. Qu’est-ce que je gagne pendant la formation ?

La direction propose aux entreprises de formation les salaires minimales suivant comme recommandation:

Salaire pour apprenti:

 
1iere année CHF 500.00
2ième année CHF 650.00
3ième année CHF 900.00

17. Qui fixe le montant du salaire ?

Les salaires des personnes en formation peuvent en principe être négociés entre l’entreprise et la personne en formation. La loi ne prescrit pas de salaires minimaux. Par contre, les associations professionnelles émettent des recommandations qui sont en général respectées par les entreprises formatrices. Les accords sont ensuite retenus dans le contrat d’apprentissage.

Cours interentreprises (CIE)

1. Les ClE's sont-ils obligatoires pour toutes les personnes en formation ?

Oui, les ClE's sont obligatoires pour toutes tes personnes en formation selon I art. 23 de la loi sur la formation professionnelle, car il n'existe plus d'autre possibilité d’acquérir les connaissances spécifiques de la branche, vu que I ‘enseignement de la connaissance des marchandises a été supprime dans les écoles professionnelles.

2. Que se passe-t-il avec les personnes en formation qui ne peuvent pas suivre les ClE's pour cause de maladie ou d’accident ?

Ces apprenti-e-s peuvent suivre un autre ClE's équivalent. Si ce n'est pas possible, le conte- nu pédagogique doit être acquis par l’étude personnelle après quoi les examens peuvent être rattrapés.

3. Que se passe-t-il avec les personnes en formation dont la prestation aux ClE's est insuffisante ?

Après chaque ClE, non seulement I ‘entreprise formatrice, mais aussi la personne en formation reçoivent un compte-rendu des prestations. En cas de prestations insuffisantes la direction des ClE indiquera les raisons possibles éventuelles et proposera des mesures pour y remédier, afin de donner à La personne en formation une chance d'améliorer ses prestations dans les ClE's ultérieures.

4. Est-ce que je dois prendre en charge les coûts des cours interentreprises ?

Non, la fréquentation des cours interentreprises ne doit pas engendrer de frais pour la personne en formation. Les frais de cours et d’éventuels frais supplémentaires ne peuvent pas être imputés à la personne en formation ou à son représentant légal.

5. Qui paie les frais de déplacement ?

La personne en formation doit prendre en charge les frais de déplacement.

6. Qui paie pour le logement et la nourriture ?

L’entreprise formatrice doit prendre ces frais en charge.

Procédure de qualification (PQ)

1. Comment est-ce que j’apprends les résultats de mes examens ?

Suivant les cantons, la communication aux candidats se fait différemment. Pour connaître les directives dans votre canton, veuillez contacter votre Office cantonal de la formation ou visitez leur site web.

2. Quand est-ce que j’obtiens mon bulletin de notes et le CFC ?

La communication avec les candidats est traitée différemment suivant les cantons. Pour connaître les directives dans votre canton, veuillez contacter votre Office cantonal de la formation ou visitez leur site web.

3. Comment mon entreprise formatrice apprend-elle mes résultats d’examen ?

La communication avec les candidats est traitée différemment suivant les cantons. Pour connaître les directives dans votre canton, veuillez contacter votre Office cantonal de la formation ou visitez leur site web.

4. Que faire si je suis d’avis qu’une note n’est pas correcte ?

Veuillez contacter votre Office cantonal de la formation ou visitez leur site web.

5. Que faire lorsque je n’ai pas réussi les examens ?

Veuillez contacter votre Office cantonal de la formation ou visitez leur site web.

6. Puis-je, en tant qu’adulte, obtenir un certificat de compétence, même si je n’ai pas fait d’apprentissage ?

Si des adultes n’ayant pas suivi de formation professionnelle initiale disposent de compétences professionnelles en raison de leurs activités et de leur parcours personnel, celles-ci peuvent conduire par le biais d’une procédure de qualification spéciale (validation des acquis) à un certificat fédéral de capacité ou à une attestation fédérale de formation professionnelle.

Après la formation

1. Emploi fixe ?

Nachfolgend eine kleine Auswahl an Stellenportalen für Fachmann / Fachfrau Leder und Textil EFZ

2. Quelles sont mes possibilités de formation continue ?

Cours : Offres de l’Association Suisse des Constructeurs Navals sur des sujets tels que l’électrotechnique, la construction, le conseil client et la vente, etc. Formation professionnelle initiale raccourcie pour deuxième apprentissage : Constructeur/constructrice de bateaux CFC, agent/agente d’entretien de bateau CFC Examen professionnel supérieur (EPS) : Maître constructeur de bateaux / Maîtresse constructrice de bateaux A l’étranger avec formation antérieure correspondante : Cursus aux Hautes écoles spécialisées en Allemagne et en Angleterre, p.ex. diplôme de baccalauréat construction de bateaux et génie maritime aux Hautes écoles spécialisées à Brême et Kiel

3. A combien de semaines de vacances ai-je droit ?

Le droit minimal aux vacances est réglé à l’art. 329a CO comme suit : Jusqu’à 20 ans révolus 5 semaines par année de service. Pour tous les autres travailleurs 4 semaines par année de service. La convention collective de travail, le contrat individuel de travail ou le contrat-type de travail peut cependant prévoir un droit à davantage vacances. Souvent les CCT et contrats individuels de travail prévoient le droit à des vacances plus longues (généralement 5 semaines) pour les travailleurs à partir de 50 ans.

4. Orientation professionnelle / Planification de carrière ?

Pour une orientation professionnelle après l’apprentissage ou même ultérieurement, il est recommandé de mener un entretien avec un professionnel.

Le site web www.orientation.ch fournit une bonne vue d’ensemble de toutes les possibilités de soutien. On y trouve les adresses des centres d’orientation professionnelle régionaux, des conseillers de carrières, etc.

Nos apprentis sont soutenus par: